Chirurgie esthetique - Chirurgie plastique - Abdominoplastie - Augmentation mammaire - Liposuccion - Chirurgie du nez - Chirurgie capillaire - Prix

LaChirurgie-Esthetique.NET

Tout ce que vous cherchez à savoir sur la chirurgie esthétique

 
 
 
 
 

Chirurgie du nez (rhinoplastie)

Tout sur chirurgie du nez
 
Chirurgie esthétique du nez ou La rhinoplastie
La rhinoplastie est une opération chirurgicale qui vise à modifier la structure du nez externe. Elle peut être motivée par des problèmes fonctionnels ou par un souci esthétique.
La première rhinoplastie a été pratiquée au XIXe siècle par Jacques Joseph.
L'opération peut aujourd'hui se dérouler sous anesthésie totale ou locale et peut durer d'une à deux heures.

Le but d'une rhinoplastie est d'apporter une modification de la forme du nez, et d'obtenir un résultat naturel et harmonieux, mais aussi une fonction respiratoire satisfaisante.
Le but de l'intervention est donc, en travaillant sous la peau qui n’est jamais incisée, de modifier la forme de l'os et des cartilages, qui constituent la charpente solide du nez et lui confèrent sa forme particulière, si différente d'un cas à l'autre. Cette charpente est doublée à l'intérieur par la muqueuse nasale, que l'on incise pour accéder aux parties osseuses et cartilagineuses.
La peau est plus ou moins épaisse, élastique et de qualité plus ou moins bonne selon chaque individu.

La chirurgie esthétique du nez 
Où en est actuellement la chirurgie esthétique du nez ? Chaque nez est différent et nécessite donc une correction appropriée. Les progrès de la rhinoplastie permettent de faire des nez naturels et qui ne sont pas reconnus comme nez refaits. Les défauts secondaires sont souvent causés par des réductions excessives, ou par une méconnaissance de l’importance de la peau qui implique des gestes chirugicaux appropriés.
La chirurgie esthétique du nez corrige les défauts de naissance ou des défigurations entraînées par des accidents. Cette intervention peut être parfois jumelée avec l'enlèvement d'une obstruction nasale due à une difformité interne.
Après l’examen du nez, le chirurgien discutera avec le patient, de la technique utilisée, de l’anesthésie, et de ce qui peut être «réalistiquement» accompli.

À qui s'adresse-t-elle ?
Cette intervention peut être effectuée à partir de 16 ans, surtout lorsque existe une déviation de cloison ou une déformation avec retentissement psychologique. Chez le sujet âgé, l'intervention peut être indiquée pour raccourcir un nez un peu long cause de gêne respiratoire mais aussi pour créer un effet de rajeunissement qui n'est pas négligeable.
Lors de la consultation, le nez est étudié dans ses rapports avec les autres traits du visage, notamment le menton. On procède à un examen à l'intérieur des narines pour rechercher une anomalie au niveau de la muqueuse ou la cause d'une gêne respiratoire qui doit être corrigée dans le même temps opératoire. Un projet peut être réalisé sur ordinateur. Ce projet a d'autant plus de chances d'être réalisé que la peau et les cartilages sont de bonne qualité, que la cicatrisation est satisfaisante, et que le chirurgien ait a la fois une expertise technique et un sens artistique.

L'intervention nécessite une hospitalisation de 12 à 24 heures :
· Elle est pratiquée de préférence sous anesthésie générale mais elle peut aussi l'être sous neurolept analgésie, c’est-à-dire en présence d'un anesthésiste qui administre des drogues qui rendent le patient détendu, somnolent mais non endormi.
· Les Incisions sont faites à l'intérieur des narines et parfois sous la columelle. Des Incisions externes sont parfois utilisées dans le cas d'ailes du nez épatées, mais elles sont pratiquement invisibles car cachées dans le pli de l'aile du nez.
· Les rectifications sont effectuées en s'aidant d'instruments qui écartent les narines et permettent de Raccourcir un nez long, de Réduire une bosse, de Remodeler les cartilages pour changer la forme de la pointe, d'effectuer un Rétrécissement d'un nez trop large.
· Une Déviation de la cloison nasale doit toujours être corrigée dans le même temps opératoire.
· Dans quelques cas, on utilise des fragments de cartilages que l'on prélève généralement sur la cloison nasale, notamment pour augmenter certains nez, renforcer des cartilages trop faibles, corriger une gêne inspiratoire : ces greffes ne sont jamais rejetées, et leur résorption est exceptionnelle.

La rhinoplastie
Le nez est un élément très important du visage. Toute disproportion dans l’agencement de ses différents éléments peut se répercuter sur l’harmonie du visage. Physiologiquement, le nez est d’abord l’organe de la respiration. C’est aussi l’organe de l’olfaction qui nous permet de sentir et de goûter. Il joue en plus un rôle important en humidifiant l’air que nous inspirons.
La chirurgie du nez se pratique pour des raisons fonctionnelles, reconstructives ou esthétiques.
La rhinoplastie fonctionnelle vise à améliorer le rôle physiologique du nez. Elle permet d’améliorer une obstruction nasale en réagençant les structures anatomiques du nez.
La rhinoplastie reconstructive vise à corriger des malformations nasales d'origine congénitale ou traumatique.
La rhinoplastie esthétique consiste à modifier l’apparence du nez, à le remodeler pour le rendre plus attrayant et en harmonie avec le reste de la forme du visage.
Lors de votre consultation, le chirurgien examine tous les éléments de votre visage et vous explique ce qui peut être fait. Toute modification à la structure du nez s’effectue en tenant compte de la forme du visage, de l’âge de la personne, de l’identité ethnique, de la structure des os et des cartilages, ainsi que de l’épaisseur et de l’état de la peau.
Les os et les cartilages donnent au nez sa forme caractéristique. Les os supportent la moitié supérieure du nez, tandis que les cartilages soutiennent l’autre moitié.

La peau, un élément très important de votre nez – Une peau épaisse épouse plus difficilement les cartilages remodelés de la pointe nasale. Elle prend plusieurs mois avant de s'adapter à la nouvelle forme des éléments sous-jacents. Pour visionner une illustration de la peau cliquez ici
Il est essentiel de respecter l’harmonie du nez par rapport aux autres parties du visage. Votre chirurgien tient compte en particulier de votre profil, de l’occlusion de vos dents et de la forme de votre menton. À l’occasion, pour obtenir un meilleur résultat, une rhinoplastie s’accompagne d’une chirurgie du menton, pour l'augmenter ou le diminuer.
En règle générale, il est préférable d’attendre la fin de la croissance normale du nez avant de procéder à une intervention chez un jeune candidat, c’est-à-dire vers l’âge de dix-sept ou dix-huit ans. Dans certains cas particuliers, l’importance du défaut à corriger et la stabilité psychologique de la personne justifient une intervention plus hâtive.
Si vous souffrez d’allergies, dites-le à votre chirurgien.

PRÉPARATIFS
Un saignement peut toujours survenir. Il faut donc éviter de prendre tout médicament anticoagulant (aspirine et anti-inflammatoires, alcool et vitamines) au moins deux semaines avant et une semaine après l’opération. Si vous prenez des médicaments, dites-le à votre chirurgien. L'intervention se fait sous anesthésie générale.
Présentez-vous au Centre sans maquillage. Portez des vêtements faciles à mettre.

L'OPÉRATION
 Les incisions sont faites à l’intérieur du nez; en conséquence, les cicatrices ne devraient pas être visibles. Lorsqu’il faut diminuer l’importance des ailes du nez, il peut s’avérer nécessaire d’enlever de la peau sur le rebord inférieur des narines (ce qui peut laisser une petite cicatrice à peine visible).
Généralement, la chirurgie des os du nez consiste à enlever la bosse sur le dos du nez et à rapprocher les côtés vers la ligne médiane (ce qui a pour effet d’abaisser le nez et de le rendre plus mince).
Le remodelage des cartilages permet d’affiner une pointe large ou tombante.
Dans certains cas, il est nécessaire d’ajouter un implant pour obtenir un meilleur résultat esthétique ou fonctionnel.

CONVALESCENCE
À la fin de l’intervention, nous introduisons parfois une mèche dans chaque narine pour stabiliser la position des tissus et absorber les sécrétions. Vous êtes incommodé(e) pendant quelques jours puisque vous devez respirer par la bouche. Dans la plupart des cas, une attelle maintient le nez immobile pendant quelque temps (de cinq à dix jours).
Dormez la tête élevée pendant les premiers jours, de façon à favoriser la résorption de l’enflure des paupières et du visage. Appliquez des compresses froides sur les paupières pendant les premières heures.
Le séjour au Centre de chirurgie est de quelques heures.

COMPLICATIONS POSSIBLES
Comme nous l’avons signalé précédemment dans les renseignements généraux, tout acte chirurgical comporte certains risques. Aussi peu fréquents soient-ils, ces risques existent néanmoins. Voici une liste de complications possibles.
Nota – II est évident que cette page web ne traite pas de toutes les connaissances médicales sur la rhinoplastie. La documentation que vous trouvez ici ne dresse pas non plus une liste exhaustive de toutes les complications possibles. Votre chirurgien se fera un plaisir de répondre à toutes les questions que vous vous posez à propos de l’opération.

COMPLICATIONS GÉNÉRALES RARES
· Saignement – Ce qui peut nécessiter la mise en place de nouvelles mèches.
· Infection – Très rare. Elle peut se loger dans la peau, les cartilages ou les os. La prise d'antibiotique après l'intervention est faite pour prévenir l'infection.
· Asymétrie – La rétraction asymétrique des cicatrices ou un déplacement des structures peut causer une distorsion permanente.
Peau
· Pustules, acné exacerbé.
· Allergie.
· Déformation de la columelle.
· Nécrose ou ischémie.
· Engourdissement.
· Rougeur et dilatation des vaisseaux.
· Pigmentation.
Voies aériennes :  Le flot de l’air peut être perturbé par un rétrécissement ou une distorsion des structures.
Cartilages : Déviation de la pointe nasale; sur-correction ou sous-correction; obstruction nasale qui persiste ou perforation du septum (très rare).
Os : Irrégularité ou sous-correction. Une surcorrection peut entraîner une perte de support pour le nez.

En résumé
La rhinoplastie peut améliorer l’harmonie entre le nez et les structures du visage. Elle ne cause habituellement que peu de douleur, et les complications sont très rares. Dans la plupart des cas, les résultats sont bons, et le degré de satisfaction des patient(e)s est élevé.
Il n’y a pas d’âge maximum limite pour subir une rhinoplastie mais on conseille parfois aux plus jeunes d’attendre la fin de la croissance du nez vers l’age de 16 ans pour envisager cette intervention. Il est important d’avoir une bonne idée de l’apparence que l’on recherche et de bien
comprendre les limites de la chirurgie esthétique du nez. Parfois, en même temps que le remodelage du nez, on corrige également les problèmes de structure interne qui causent des difficultés de respiration.

Votre plasticien vous demandera si vous avez de la difficulté à respirer par le nez, si vous souffrez d’allergies ou si vous faites une
utilisation excessive de nébuliseur nasal.
L’évaluation en vue d’une rhinoplastie comprend l’examen interne et externe du nez. La qualité de la peau ainsi que les dimensions et la forme du nez sont soigneusement évaluées. À l’occasion, pour obtenir un équilibre plus harmonieux du visage, une rhinoplastie s’accompagne d’une chirurgie du menton.
Pour la rhinoplastie, on intervient sur le cartilage et les os qui forment la structure du nez. Parfois, pour amincir le nez ou le rendre plus droit, on interviendra sur les os; on peut également augmenter le nez à l’aide de cartilage prélevé d’une autre partie du corps.
La peau et les tissus mous épouseront d’eux-mêmes la nouvelle forme du nez.

Les incisions sont faites à l’intérieur du nez; en conséquence, les cicatrices ne devraient pas être visibles. Lorsqu’il faut diminuer l’importance des ailes du nez, il peut s’avérer nécessaire d’enlever de la peau sur le rebord intérieur des narines (ce qui peut laisser une petite cicatrice).

Lorsque les incisions externes sont indiquées, elles seront placées de façon à minimiser leur visibilité, dans le pli du nez et de la joue ou de la lèvre.
Un engourdissement temporaire de la peau peut se produire. À l’occasion, on pratiquera une chirurgie de retouche pour affiner les résultats.

Vous pouvez utiliser un maquillage pour camoufler l’ecchymose qui est normale et disparaît progressivement au bout d’une semaine ou deux. L’enflure, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, prend plusieurs mois à disparaître complètement.

La rhinoplastie :

Il n’y a pas d’âge maximum limite pour subir une rhinoplastie, mais on conseille parfois aux plus jeunes d’attendre la fin de la croissance du nez, vers l’âge de 16 ans, pour envisager cette intervention.

Il est important d’avoir une bonne idée de l’apparence que l’on recherche et de bien comprendre les limites de la chirurgie esthétique du nez. Parfois, en même temps que le remodelage du nez, on corrige également les problèmes de structure interne qui causent des difficultés de respiration.

Votre plasticien vous demandera si vous avez de la difficulté à respirer par le nez, si vous souffrez d’allergies ou si vous faites une utilisation excessive de nébuliseur nasal.

L’évaluation en vue d’une rhinoplastie comprend l’examen interne et externe du nez. La qualité de la peau ainsi que les dimensions et la forme du nez sont soigneusement évaluées. À l’occasion, pour obtenir un équilibre plus harmonieux du visage, une rhinoplastie s’accompagne d’une chirurgie du menton.

Pour la rhinoplastie, on intervient sur le cartilage et les os qui forment la structure du nez. Parfois, pour amincir le nez ou le rendre plus droit, on interviendra sur les os; on peut également augmenter le nez à l’aide de cartilage prélevé d’une autre partie du corps. La peau et les tissus mous épouseront d’eux-mêmes la nouvelle forme du nez.

Les incisions sont faites à l’intérieur du nez; en conséquence, les cicatrices ne devraient pas être visibles.

Lorsqu’il faut diminuer l’importance des ailes du nez, il peut s’avérer nécessaire d’enlever de la peau sur le rebord intérieur des narines (ce qui peut laisser une petite cicatrice).

Lorsque les incisions externes sont indiquées, elles seront placées de façon à minimiser leur visibilité, dans le pli du nez et de la joue ou de la lèvre.

Un engourdissement temporaire de la peau peut se produire. À l’occasion, on pratiquera une chirurgie de retouche pour affiner les résultats.

Vous pouvez utiliser un maquillage pour camoufler l’ecchymose qui est normale et disparaît progressivement au bout d’une semaine ou deux. L’enflure, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, prend plusieurs mois à disparaître complètement.

Rhinoplastie (chirurgie ésthétique nasale)
Quoique le nez est situé au centre du visage, un beau nez ne devrait pas attirer l’attention. Le regard devrait plutôt se diriger vers l’aspect facial le plus attrayant:

les yeux. Un nez déplaisant peut devenir le centre d’attraction et même distraire de la délicatesse d’autres aspects plus attirants et de l’esthétique globale du visage.
La rhinoplastie sert à remodeler le nez en modifiant et assouplissant son apparence pour l’harmoniser avec les autres traits du visage. Une apparence naturelle et “inopérée” est recherchée. C’est sans doute la procédure chirurgicale la plus complexe. Une connaissance approfondie de la structure nasale externe et interne aussi bien qu’une appréciation de l’esthétique du nez sont nécessaires. Le chirurgien doit éxécuter les modifications nécessaires en toute finesse tout en prévoyant le processus de guérison et le résultat final qui sera en évidence plusieurs mois suivant la procédure. Chaque rhinoplastie exige que toutes les habiletés techniques, les connaissances de la structure et de l’anatomie, et l’expérience du chirurgien soient utilisés pour obtenir un résultat agréable, naturel, et durable.
Dr. Samaha est spécialisé en Oto-rhino-laryngologie (ORL) et en Chirurgie Plastique Faciale. Son expérience étendue dans toutes les sortes de chirurgies nasales, tant esthétiques que fonctionnelles, fait que la rhinoplastie lui porte un intérêt particulier. A l’occasion, des patients consultant pour une rhinoplastie souffrent également d’obstruction nasale, qui peut être corrigée en même temps.

Il y a deux approches chirurgicales principales pour la rhinoplastie. L’approche “ouverte” signifie qu’une petite incision est faite sur la peau entre les deux narines aussi bien qu’à l’intérieur du nez et la structure du nez est modifiée en dessous de la peau. L’approche “endonasale” consiste à effectuer les modifications nécessaire en faisant de petites incisions uniquement à l’intérieur du nez, sans cicatrice externe. Dr. Samaha favorise souvent l’approche endonasale, réservant ainsi l’approche ouverte pour les
La plupart des patient(e)s qui consultent Dr. Samaha pour la rhinoplastie sont référés par des ami(e)s ou membres de famille ayant subi une chirurgie, ou par d’autres chirurgiens qui considèrent que le cas du patient(e) est complexe et exige des techniques plus avancées.

La Journée de la Procédure
Les patient(e)s peuvent rentrer chez eux en moins d’une heure suivant la chirurgie. Il n’y a pas de mèches placées dans le nez, mais simplement un petit pansement de cotton, la grosseur d’un pois, qui sera enlevé le soir-même ou le lendemain matin par le patient(e) ou un membre de la famille. L’absence de mèches est énormément appréciée par les patient(e)s car l’enlèvement de celles-ci peut être inconfortable. Il y aura un pansement placé sur le nez pour minimiser l’enflure et supporter le nez, lui permettant de guérir dans la forme souhaitée. Ce pansement est enlevé par Dr. Samaha lors de la première visite post-opératoire, une semaine suivant la chirurgie.
L’apparence du nez à ce point-ci n’est pas le résultat final. Cependant, le patient(e) peut s’attendre à ce que le nez soit amélioré par rapport à avant la chirurgie. L’enflure de la chirurgie diminuera graduellement dans les semaines qui suivent pour révéler les détails des modifications raffinées du nez. Le nez continuera de guérir de façon subtile pendant plusieurs mois. Un autre rendez-vous est cédulé dans 1-2 mois, si nécessaire. Un rendez-vous final est cédulé 6 mois après la chirurgie. Le résultat final est évalué et des photos sont prises. D’autres rendez-vous seront cédulés au besoin.
Procédures complémentaires
Chez certain(e)s patient(e)s, l’ajout d’une mentoplastie (remodelage du menton) donnera une amélioration supplémentaire à l’esthétique globale du visage. Ceci s’applique surtout au profil chez certains patient(e)s où une augmentation légère du menton servira à harmoniser l’alignement et offrira un profil facial plus équilibré.

Questions souvent soulevées

Quelles sont les restrictions suivant la chirurgie?
La restriction principale consiste à éviter l’activité physique vigoureuse pendant une semaine. Ceci inclut l’exercice et le soulèvement de choses lourdes. D’autres activités qui peuvent augmenter la pression dans le nez sont aussi à éviter, incluant se moucher et se pencher la tête vers le bas.

Le temps de rétablissement?
Le rétablissement est d’environ 7 à 10 jours. Les patient(e)s se sentent à l’aise pour retourner au travail aprés l’enlèvement du pansement, 7 jours suivant la procédure, avant pour certains.

Les ecchymoses et les “yeux-au-beurre-noir”?
Pour la plupart des patient(e)s qui subissent une rhinoplastie, il y aura quelques ecchymoses sous les yeux. Ceci ne s’applique pas aux patient(e)s chez qui la modification du nez est limitée au bout. La quantité d’ecchymoses dépendra de la technique chirurgicale utilisée et la tendance naturelle du patient(e) à avoir des bleus. Dr. Samaha utilise des techniques avancées pour minimiser l’enflure et les ecchymoses après la chirurgie. Chez la plupart des patient(e)s, les bleus sont minimes et sont généralement disparues à 90% lors de la première visite post-opératoire dans une semaine. Les patient(e)s qui ont tendance à avoir des bleus facilement auront plus d’ecchymoses suivant la chirurgie.

Y a-t-il des matériaux ou implants utilisés?
Alors que divers matériaux et produits sont utilisés dans differentes parties du corps, l’implantation d’un corps étranger dans le nez est associée avec un risque plus élevé d’infection, réjection du produit, et cicatrisation, même plusieurs années suivant la chirurgie. Pour cette raison, Dr. Samaha évite strictement l’utilisation de produits étrangers dans le nez. Dans les cas où il est nécessaire d’ajouter quelque chose pour donner plus de support à une partie du nez ou en modifier la forme, Dr. Samaha utilise les tissus du patient(e), une option très sûre.